«

»

oct
09

Et le numéro complémentaire…

100 % des participants à nos ateliers considèrent le e-learning comme un complément à d’autres médias. Voilà un des résultats étonnants (100 % sur trois ateliers, c’est pas mal …) obtenus depuis le début de nos ateliers…

Comment interpréter cette unanimité ?

100 %, ça indique déjà un beau consensus sur la question (bien sûr, ces 100 % ne représentent pas un chiffre absolu -nous nous en tenons aux résultats obtenus pendant nos ateliers), comme si, par sa propre expérience, ou par ouï-dire, chacun semblait aujourd’hui persuadé que l’e-learning ne puisse se suffire à lui-même, mais qu’il se distingue plutôt comme un outil idéal en complément à d’autres types d’enseignement.

Il est évident que le e-learning, après avoir été successivement annoncé comme une solution miracle puis descendu en flèche suite à l’explosion de la bulle internet, semble enfin trouver sa place, entre support, complément et outil pour le formateur et l’apprenant. C’est certainement là qu’il est le plus efficace et que le retour sur investissement est le plus grand.

Pourtant, à mon sens, le e-learning ne doit pas seulement s’envisager comme un complément à d’autres médias. L’unanimité de notre mini-sondage me fait en effet craindre que, quelque part, on n’imagine plus le e-learning autrement qu’en adjuvant. C’est lui prêter bien peu d’attention !

On peut tout aussi bien retourner la question et envisager les autres types d’enseignement (ou médias) comme compléments aux modules e-learning… Et si c’était l’e-learningocentrisme la solution ?…

Related posts:

Laisser un commentaire

Votre adresse ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser les balises HTML suivantes : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

To use reCAPTCHA you must get an API key from https://www.google.com/recaptcha/admin/create