«

»

déc
16

SERIOUS GAME Expo Lyon 2009

Je voulais vous partager le billet de Marc Meurisse et François Delpierre, administrateurs de Belle Productions, au sujet du Serious Game de Lyon qui s’est déroulé la semaine passée. Un excellent compte-rendu de l’event !! Merci à eux de partager leur enthousiasme !!!

Serious Game

Une journée consacrée aux productions de Serious Game à Lyon ce mercredi 9 décembre, une dizaine d’heures de rencontres, une trentaine de sociétés participantes, quelques centaines de visiteurs et des conférences convaincantes avec présentation de nombreux exemples bien au-delà de projets … du concret et du beau!

Le 5ème Serious Game expo organisé par Imaginove a rempli son office en attirant cette année de plus en plus de participants et surtout, des clients potentiels. Car c’est bien là l’objectif d’un salon de ce type, les sociétés n’investissent pas quelques milliers voire quelques dizaines de milliers d’euros chaque année dans une dizaine de salons pour se retrouver en face de leurs concurrents en attendant désespérément le client potentiel ou le contact éventuel…

Un bémol ou une note personnelle : l’entrée payante est un frein au passage inopiné d’un public intéressé mais naturellement méfiant …Le Serious Game n’est pas un produit d’appel et freiner l’accès de ce genre de salon qui tente justement d’élargir son public n’est peut-être pas la solution la plus heureuse…

De plus, la séparation des participants en “super pros” et en “visiteurs exposants” avec des “conférences inaccessibles” ou “conférences ouvertes” rendait l’ensemble parfois brouillon. Deux niveaux de prix ou d’invitation, le Pass Complet et le Pass Expo, l’impossibilité pour un “Pass complet” d’inviter in extremis un Pass Expo” à déjeuner ensemble afin de poursuivre un contact rendait la situation plutôt ennuyeuse pour tout le monde.

Mis à part ce bémol, qui dépend bien évidemment du financement de ce genre d’événement, l’ensemble de la journée a rempli sa mission.

Une conclusion intéressante martelée par plusieurs orateurs de qualités :

Entre l’E-learning et le jeu vidéo, le Serious Game, c’est avant tout un jeu qu’il faut jouer, et de préférence, avec plaisir!

Opportunisme, ou juste évolution des choses, la vague montante et sympathique, parfois pédante ou naïve des nouvelles technologies ou nouvelles appellations politiquement correctes envahit également les festivals et autres manifestations “up”, “in”, “top tendance’, fun”, “smart”…

Si c’est bel et bien la génération montante des 20/40, « gamers » de naissance et séduits depuis l’enfance au jeu vidéo, qui porte bien haut les couleurs du Serious Game naissant, la prise en charge éditoriale de ces nouveaux produits semble pour la plus grande part venir du monde de l’E-learning et de la formation.

Le monde du jeu vidéo professionnel, les studios ainsi que les éditeurs classiques ne se bousculent pas encore sur ce marché, et c’est bien dommage.

Que les éditeurs rechignent à toucher du bout de leur joystick ces nouveaux arrivants ludiques est compréhensible, le modèle économique immédiatement rentable de ces productions n’est pas l’objectif initial du Serious Game qui n’a pas encore trouvé sa place sur le marché du profit et des bénéfices fumants, mais que les studios de développements n’y plongent pas plus, me semble découler d’une erreur de stratégie.

Le Serious Game est une formidable ouverture à la création d’auteur et à la créativité, abordant des thèmes des plus variés, de l’écologie en passant par toutes les préventions de sécurité, les sensibilisations, les formations et la mise en fable des sujets les plus délicats.

Il y a, bien entendu, à boire et à manger sur ce marché très large du Serious Game.

De l’application E-learning vaguement agrémentée d’une interface basique et modélisée en fausse 3D, digne d’un jeu médiocre des années 80, au voyage immersif et quasi cinématographique, bientôt stéréophonique, scénarisé et passionnant, pour apprendre à gérer l’écologie de la planète à 12 ans, en passant par de vagues simulations qui n’ont absolument rien de ludique ni même la moindre interaction, il va falloir préciser la donne de ce qui est et ce qui n’est pas un Serious Game et ce sont bien les professionnels du jeu qui en détiennent les clés.

Car ne nous y trompons pas, si la formation, l’éducation, l’information et la sensibilisation font appel à des professionnels de la pédagogie, formés dans des hautes écoles et des universités, pour ce qui est de la créativité de jeux vidéo, il en va de même et l’on ne s’improvise pas créatif, scénariste, infographiste, game designer, sound designer ou artiste plasticien sans avoir un solide background et des années d’études tout aussi complexes.

Le Serious Game de demain ou même de tout à l’heure, s’il ne veut pas devenir une nouvelle bulle explosive, voire un pétard mouillé, mais s’épanouir en véritable média original et performant qui séduira les différents publics ciblés, devra réussir le mariage d’amour et de passion de ces deux mondes, en laissant aux conjoints la place égalitaire et le respect qu’ils méritent.

Les deux métiers en présence ont tout à y gagner et les clients, qu’il s’agisse d’institutions, de grands comptes, ou d’intervenants éducatifs, ont tout avantage à placer à la tête de ces projets des concepteurs sérieux… qui jouent!!!

Et comble de tout, des concepteurs sérieux qui jouent et qui osent s’amuser;)

Leurs projets ont toutes leurs chances dans ce cas, et seulement dans ce cas, d’atteindre leurs objectifs!!

François Delpierre Administrateur Belle Productions

Related posts:

Laisser un commentaire

Votre adresse ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser les balises HTML suivantes : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

To use reCAPTCHA you must get an API key from https://www.google.com/recaptcha/admin/create