«

»

mai
04

Le seriousgame en Belgique, cest à Mons que cela s’est passé …

La conférence sur le SERIOUSGAME vient de se terminer que déjà Le Soir publie un article sur notre organisation, Merci à Jean – Philippe Majewski

SeriousGame, apprendre en s’amusant

Les jeux vidéos, tout le monde connaît, il y en a pour tous les goûts. L’objectif d’un jeu ? S’amuser ! Mais plus seulement… Une conférence sur les « SeriousGames » s’est tenue à Mons ce mardi.

C’est une première en Belgique francophone : une journée de conférences dédiée aux « jeux sérieux », organisée par l’Agence Wallonne des Télécommunications (AWT). Mais qu’est-ce qu’un un jeu sérieux ? C’est un logiciel informatique, conçu le plus souvent avec l’intention d’informer, d’enseigner ou encore d’assister. Mais avant tout de communiquer. Son objectif est clair : faire passer une information sérieuse, en utilisant un support dynamique et moderne, pour la rendre accessible et surtout la plus attrayante possible. Que ce soit dans les domaines de la formation, de la simulation aérospatiale ou aéronautique, du marketing ou encore de la santé, le jeu sérieux devient de plus en plus populaire auprès des associations, entreprises et des institutions. Un outil qui colle avec son temps, là est son succès. C’est ce potentiel que souhaite développer l’AWT, en réunissant des acteurs clés du marché, originaires tant de Wallonie que de Flandre ou du nord de la France. L’autre dimension du jeu

« On voit généralement le jeu vidéo comme léger ou violent. Ici nous découvrons qu’il peut aussi être un outil pédagogique intéressant », affirme Alain Gerlache. Le présentateur de l’émission Intermédia – RTBF – se dit agréablement surpris de ce qu’il a pu découvrir lors de cette conférence. Invité pour modérer un débat sur le sujet, le spécialiste des médias constate qu’« il y a manifestement des choses qui sont en train de bouger chez nous en Wallonie au niveau des TICs – les Technologies de l’Information et de la Communication » . Les avantages de ces jeux sérieux ? Ils sont avant tout pédagogiques et ludiques. Ensuite, ils touchent toutes les générations et catégories confondues, qui ont presque toutes connu le bouleversement technologique de ce siècle. Enfin, ce qu’a montré cette rencontre, c’est que la technique a évolué à tel point que ce type de jeux est aujourd’hui plus facilement réalisable, modulable et personnalisable. S’en traduisent aussi les coûts de réalisation moins élevés pour les clients. Comme exemple marquant, « un jeu qui permet l’accompagnement des personnes victimes d’accidents cérébrales », un exemple parmi d’autre, qui laisse entrevoir que le secteur fourmille d’idées novatrices. Une petite révolution parallèle, qui passe presque inaperçue à

côté du gigantesque secteur des jeux vidéos de loisir, mais qui laisse pourtant présager un marché dynamique et rentable.

Jean – Philippe Majewski (St.)

Related posts:

Laisser un commentaire

Votre adresse ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser les balises HTML suivantes : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

To use reCAPTCHA you must get an API key from https://www.google.com/recaptcha/admin/create